CHRONIQUE DE « QUEEN OF TIME » DU GROUPE AMORPHIS

QUEEN OF TIME

Style musical : Death Metal Progressif
Date de sortie : 18 Mai 2018
Durée : 58 minutes
Label : Nuclear Blast

Tracklist :

01. The Bee | 02. Message In The Amber | 03. Daughter Of Hate | 04. The Golden Elk | 05. Wrong Direction | 06. Heart Of The Giant | 07. We Accursed | 08. Grain Of Sand | 09. Amongst Stars | 10. Pyres On The Coast

Membres du groupe :

Tomi Joutsen – Chanteur | Esa Holopainen – Guitariste | Tomi Koivusaari – Guitariste | Olli-Pekka Laine – Bassiste | Santeri Kallio – Clavieriste | Jan Rechberger – Batteur

Discographie :

1992 – The Karelian Isthmus | 1993 – Privilege Of Evil (Ep) | 1995 – Black Winter Day (Ep) | 1996 – Elegy |1997 – My Kantele (Ep) | 1999 – Divinity (Ep) | 1999 – Tuonela | 2001 – Am Universum | 2003 – Far From The Sun | 2006 – Eclipse | 2007 – Silent Waters | 2009 – Skyforger | 2011 – The Beginning Of Times | 2013 – Circles | 2015 – Under The Red Cloud | 2016 – Queen Of Time

Clips vidéos :

Chronique écrite par David Guézennec

Treizième album studio du combo Finlandais Amorphis, « Queen Of Time » le bien nommé ! La progression des scandinaves est encore une fois perceptible en bien des points. Et on est bien loin du death metal pur jus pratiqué il y a presque déjà 30 ans.

Ce nouvel effort d’Amorphis nous emmène vers de nouveaux horizons, avec déjà dès le premier titre « The Bee » des séquences de claviers arpégiées du meilleur effet. S’en suit une guitare celtique bien inspirée su le magnifique « Message In The Amber », ainsi qu’un saxophone sur le surprenant « Daughter Of Hate ».

Le chant de Tomi Joutsen s’affranchi petit à petit de ce growl typiquement death metal, ce que l’on pouvait déjà ressentir sur les précédents albums des Finlandais. Ce qui n’est pas une mauvaise affaire au final, tant les titres gagnent en impact et en mélodie.

Des titres comme « The Golden Elk » ont un pouvoir hypnotique, enivrant, avec ses arabesques nous incitant au voyage. Les guitares y sont incisives, le clavier est présent, juste ce qu’il faut pour apporter à l’ambiance générale du morceau.
A noter l’excellent duo avec la divine Anneke Van Giersbergen sur « Amongst Stars ».

Conclusion :

Amorphis nous sort une bien belle galette aux multiples horizons, et la sensation que « Queen Of Time » risque de devenir un disque de référence en matière de metal, sans dénomination qui le précède comme « death ». Les Finlandais ont totalement upgradé leur propos, et le sentiment que ce n’est que le début de la transformation de la chrysalide. Brilliant !

Note : 9/10

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*