CHRONIQUE DE « OMNI » DU GROUPE ANGRA

Omni

Style musical : Power Metal, Metal Symphonique
Date de sortie : 16 Février 2018
Durée : 1 heure
Label : Ear Music

Tracklist :

01.Light Of Transcendence | 02. Travelers Of Time | 03. Black Widow’s Web | 04. Insania | 05. The Bottom Of My Soul | 06. War Horns |07. Caveman | 08. Magic Mirror | 09.Always More | 10. OMNI – Silence Inside | 11. OMNI – Infinite Nothing

Membres du groupe :

Fabio Lione – Chant

Rafael Bittencourt – Guitares

Marcelo Barbosa – Guitares

Felipe Andreoli – Basse

Bruno Valverde – Batterie

Discographie :

OMNI – 2018 | Secret Garden – 2014 | Angels Cry, 20th Anniversary Tour – 2013 | Aqua – 2010 | Aurora Consurgens – 2006 | Temple Of Shadows – 2004 | Live In Sao Polo – 2002 | Rebirth – 2001 | Fireworks – 1998 | Holy Land – 1996 | Angels Cry – 1993

Clips vidéos :

Chronique écrite par David Guézennec

4 ans après « Secret Garden » , il ne va pas sans dire que l’on avait quelques interrogations légitimes sur l’avenir de ANGRA.

Le départ de Kiko Loureiro pour le géant américain MEGADETH, même amicalement, aurait pu laisser le groupe totalement démuni. Or, « OMNI » apparait en 2018, avec son lot logique d’interrogations.

Les deux premiers titres « Light Of Transcendence » et « Travelers Of Time » sonnent dans le pur style d’ANGRA avec facilité, le metal symphonique. Seulement, ces deux titres ne se démarquent absolument pas, et n’apportent en rien une valeur supplémentaire à la discographie du combo brésilien.

Aussi, il faut attendre le magnifique « Black Window’s Web » pour découvrir la première perle d’ « OMNI ».

Sandy, star de la pop music brésilienne, assure le début et la fin de ce titre, avec un timbre proche de Anneke Van Giersbergen. Autre grosse surprise, la canadienne Alissa White Gluz de ARCH ENEMY vient growler sur chaque pré-refrain de ce titre totalement addictif.

« Insania » lui succède avec la même classe, titre dense avec un côté planant imparable. Les soli de Marcelo Barbosa et Rafael Bittencourt sont juste majestueux de feeling et de virtuosité.

Le cinquième titre « The Bottom Of My Soul » apparait, intense dès le début et sonnant telle la BO d’un blockbuster hollywoodien, rien que çà! Certainement le titre le plus réussi et emblématique d’ « OMNI », car tout ce qui est de plus fort chez ANGRA maintenant y est concentré. Mélodies, ambiances, virtuosité…

Mention spéciale à « Caveman » pour son hommage aux racines brésiliennes du groupe, avec une intervention de chants tribaux. « Magic Mirror » est de loin le titre le plus mystérieux de ce 9ème album studio. Rythmiques particulières, ambiances alternant l’oppressant et le planant…

Etonnamment, le titre « War Horns » avec en guest un certain Kiko Loureiro, ne se démarque pas du reste de l’album, ce qui laisse à penser que l’avenir d’ANGRA est certainement dans des titres comme « The Bottom Of My Soul » ou encore « Insania » pour ne citer que ces deux titres.

Conclusion :

ANGRA réussi à faire taire les interrogations à leur sujet. Les musiciens réussissent le tour de force de proposer une musique s’éloignant de leur esthétique originelle, se montrant beaucoup plus séduisant dans le côté progressif. Belle réussite !

Note : 8/10

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*