BEHIND THE SCENES: INTERVIEW DE BASTIEN (LE ROCK A KIKI)

Crédit photo : Le Rock à Kiki

Entretien avec Bastien, créateur et animateur de l’émission Le Rock à Kiki

Salut Bastien ! Tout d’abord merci d’avoir accepté cette interview ! Pour ceux qui ne te connaissent pas encore, peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Salut David et merci à toi pour cette inversion de rôle !
Une petite présentation ? Eh bien tu m’appelles Bastien, mais dans le milieu de la musique on aurait plutôt tendance à m’appeler Kiki, en hommage à la peluche des années 80 dont je me sers pour la promotion de la scène rock / punk / metal émergente / indépendante / internationale. En gros, un mec de bientôt 30 ans un peu trop passionné mais qui était trop mauvais pour monter un groupe ou jouer d’un instrument ! Du coup, j’ai préféré partager la musique via un autre moyen.

Tous les lundis de 20H à 22H, tu es l’animateur de l’émission le Rock à Kiki sur la webradio Rockenfolie. Peux-tu nous expliquer le concept de l’émission ?

Rockenfolie est le diffuseur principal car c’est ici que j’ai commencé, mais il y a également LNA Radio, Radio Heavy Metal et Indé Spirit qui rediffuse l’émission. Ils ont tous adhéré à ce fameux concept : Kiki, peluche des années 80, s’est reconverti dans la musique et arpente maintenant les salles obscures pour écouter et partager bon nombre d’artistes, par le biais d’interviews, de chroniques, de photos, et tout ce qui est envisageable pour les mettre en lumière !

Combien êtes-vous à travailler sur cette émission ?

Nous sommes une équipe de 3 bénévoles.

Il y a tout d’abord Lydie, chroniqueuse dans l’émission avec sa rubrique Better Than The Original mettant en avant les covers d’artistes. Elle co-gère aussi des programmations de salles sur Lyon, principalement des artistes de la scène émergente / indépendante.
Nous avons ensuite Christophe Garin, photographe de son état. Il va régulièrement aux concerts de nos partenaires ainsi que beaucoup d’autres sur la région lyonnaise et fait notamment beaucoup de photos pour les besoins de l’émission. Et il a une chronique également en fin d’émission !

Pourquoi avoir choisi comme emblème la peluche kiki ?

Je vais vous raconter un peu l’histoire de l’émission, ou tout du moins les prémices.
J’avais pour habitude de partager régulièrement des clips via les réseaux sociaux, pour essayer de faire découvrir des artistes à mes amis et contacts, on l’a tous fait d’ailleurs !
Et à mon premier Hellfest en 2014, j’ai emmené une peluche Kiki pour prendre quelques photos sympas et en garder un petit souvenir. C’est là que je me suis aperçu que les festivaliers réagissaient à chaque photo que je prenais, me demandaient si c’était pour une raison particulière : bref, ils étaient très curieux !
C’est à ce moment-là que j’ai décidé de monter une page Facebook, où Kiki titillerait la curiosité des rockeurs du net avec des articles à la fois drôle mais tout en restant un brin sérieux, afin qu’ils puissent découvrir de nouveaux sons.

Depuis le 18 novembre, le monde du Rock / Metal est en deuil avec la disparition d’un des fondateurs et guitariste du groupe AC/DC, Malcolm Young. Comment vois-tu l’évolution du Rock / Metal dans les 20 prochaines années quand tous les groupes mythiques (AC/DC, Metallica, Iron Maiden, etc…) vont arrêter ? Selon toi, les groupes actuels auront-ils la même ferveur et influence que leurs ainés ?

C’est un sujet très compliqué que tu abordes ici. On parle de groupes qui ont façonnés le genre Rock, Punk et Metal que nous connaissons aujourd’hui. Est-ce que d’autres prendront leur place ? Ne vont-ils pas faire du copier-coller ?
Ce sera compliqué d’évoluer encore et de ne pas refaire les mêmes choses, surtout dans un contexte où le DIY permet plus facilement de composer et mixer ses propres morceaux. Tu peux le voir facilement : la scène est bouchée car il y a trop de groupes, trop de demandes ! Mais attention, c’est aussi une scène très riche et qui regorgent de talent.

Après, tu commences déjà à avoir quelques noms mythiques d’après moi, comme Foo Fighters, Ghost qui déplacent les foules, tu as aussi des gros noms comme Architects ou Avenged Sevenfold et qui sont des valeurs sûres. Et je mise une petite piécette sur Frank Carter !
Donc oui, certains vont les remplacer, cela me semble évident. Après, deviendront-ils des légendes comme leurs aînés, c’est une autre histoire à laquelle bien peu pourraient répondre. Rendez-vous dans 20 ans !

Parlons un petit peu de toi, à partir de quel âge tu as commencé à écouter du Metal ?

Disons qu’à la base, j’étais plutôt rap ! Mais les premiers groupes que j’ai pu entendre sont Pink Floyd, Iron Maiden et Metallica avant d’avoir 10 ans. Bon OK, Pink Floyd ce n’est pas Metal !

Quelle est ta plus belle kiki découverte ces dernières années ?

C’est un peu comme si tu me demandais de choisir lequel de mes futurs enfants je vais préférer !

Je vais t’en citer plusieurs, ce sera mieux ! On a The Amsterdam Red-Light District, R.A.B, Resolve, Landmvrks, Booze & Glory, Comeback Kid, Frank Carter & the Rattlesnakes, Snap Border, Shvpes, The Butcher’s Rodeo… Pour ne citer qu’eux. Je te le disais au dessus, c’est une scène riche et talentueuse !

As-tu un style de Metal de prédilection ?

Cela dépend de l’humeur, des années aussi où on évolue, mais c’est surtout dans le punk et metalcore que je m’éclate le plus !

Quelle a été ta plus grosse claque musicale en live ?

Cette année, j’ai pris une belle baffe avec Frank Carter. Les types étaient en première partie de Biffy Clyro, et ils ont acquis toute la salle à leur cause en même pas vingt minutes ! Ce qui en fait d’ailleurs la seule première partie qui a été meilleure à mes yeux que la tête d’affiche. Attention, Biffy Clyro c’était chouette également !

Mais le concert le plus marquant, c’était Billy Talent à l’Elysée Montmartre fin 2015 : on a bougé, sué et pris notre pied comme jamais avant. Et pourtant, ce n’est pas faute de faire environ 60 concerts par an ! 

Que penses-tu de l’évolution de la musique Metal ?

Quel que soit la musique, les modes, les technologies, ect… Le monde dans lequel nous vivons va de plus en plus vite ! Un groupe a à peine le temps d’arriver que déjà cinq autres le suivent, parfois dans la même veine, d’autres fois non. Ce brassage de groupes peut être vu comme une mauvaise chose, comme un produit qu’on consomme et directement derrière on veut la nouveauté. Je pense que la musique Metal comme beaucoup d’autres genres est finalement victime de notre société et de notre manière de voir le monde : au final, c’est souvent la quantité et le groupe du moment qui va primer sur la qualité et le besoin d’approfondir le sujet, l’écoute en général, s’attarder sur les textes, les compositions.
Je ne suis pas mieux qu’un autre, surtout avec le nombre de groupes qui envoient leurs morceaux pour être diffusés, c’est parfois compliqué de bien prendre en compte l’univers de l’artiste !

As-tu des groupes ou artistes que tu rêverais d’interviewer ou de rencontrer ?

J’aurais aimé interviewer Linkin Park, notamment après The Hunting Party qui revenait à ce qu’ils faisaient sur leurs premiers albums. Mais sans Chester, ce serait différent… Sinon, Sum 41 ou Billy Talent oui ! Désolé chers métalleux, j’aime le punk à roulette ! Quoi que, Iron Maiden me plairait beaucoup comme rencontre !

Hormis la musique, as-tu d’autres passions ?

La musique me prend beaucoup de temps, ce qui a limité certaines passions que j’avais, notamment le sport. Mais je suis toujours un mordu de films et de séries ! Si je n’avais pas créé Le Rock à Kiki, il aurait pu y avoir Kiki fait son cinéma !

Merci pour cette interview. Veux-tu rajouter quelques mots pour conclure ?

Merci à toi pour ce moment, et si vous ne deviez garder qu’une seule chose en tête : restez curieux !

Merci Bastien d’avoir accepté cette interview. Vous pouvez retrouver l’émission “Le Rock à Kiki” sur :

Facebook : https://www.facebook.com/lerockakiki

Site : http://www.rockenfolie.com/

Podcasts : http://www.rockenfolie.com/player.html

Twitter : https://twitter.com/KikiRockenfolie

Instagram : https://www.instagram.com/le.rock.a.kiki/

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*