INTERVIEW DU GROUPE EON

Crédit photo : eOn

Entretien avec Flo, chanteur du groupe toulonnais eOn

Salut eOn ! Merci d’avoir accepté cette interview ! Pour ceux qui ne connaitraient pas encore le groupe, peux-tu le présenter en quelques lignes ?

Flo : Hello ! On s‘appelle eOn, on vient de Toulon, le groupe existe depuis 1998, on aime la bière, la musique forte et le bordel dans le pit.

Quatre ans après la sortie de l’EP « Chaos Behind Us », le nouvel album « Purgatory Inherited » est sorti le 8 avril dernier. Comment s’est passé l’enregistrement et quelle est le thème de cet opus ?

On a enregistré l’album sur une assez longue période, environ 1 an entre le début de la composition et la sortie. On a fait ça tranquillement, en prenant notre temps dans le but de proposer le meilleur album possible. L’album s’appelle Purgatory Inherited, et c’est un ramassis de tout ce qui nous emmerde dans ce monde.

Cet album a la particularité de sortir sous votre propre label, INNERCORE PROD. Pourquoi avoir quitté votre ancien label Fissure Prod et ce changement a-t-il changé votre façon de travailler ou de composer ?

On l’a sorti tout seul simplement parce que La fissure Prod ne produit plus d’artistes, et les deals que l’on nous a proposés ne nous semblaient pas satisfaisant en termes de retour sur investissement. On n’ambitionne pas de gagner de l’argent avec cette musique, on travaille tous à côté, on est des passionnés, mais on ne veut pas en perdre non plus. Donc la solution de l’autoproduction est celle que l’on a choisie et grand bien nous en a pris. Avec l’aide de Virgile de Trendkill Records on a pu accéder à la distribution Season of Mist, et à l’heure d’aujourd’hui, on est d’ores et déjà rentré dans nos frais.

Entre les deux albums, il y a également eu un changement de line-up en 2014 avec le départ de Mow et l’arrivée de l’ancien batteur de Svart Crown Nico. Comment s’est passé son intégration ?

Mow voulait tout simplement se tourner vers d’autres horizons musicaux, ça n’a pas été simple de le voir partir après tant d’années, mais en grand gentleman qu’il est, il avait déjà « recruté » son remplaçant en la personne de Ranko (ex-Svart Crown, ex-Otargos, ex-Artefact) qui est un ami proche depuis des années. Son intégration c’est donc faite tout naturellement, d’ailleurs le haut niveau de blastitude du garçon nous a poussé vers de nouveaux horizons métalliques.

Ça fait quelques semaines que le nouvel opus est sorti. Quelles sont les premiers retours de cet album ?

C’est assez unanime en fait, en l’enregistrant on savait qu’on tenait un bon truc, quand on a eu le premier master, on s’est dit « putain c’est nous ça ?! ». Beaucoup de gens qui ne nous écoutaient pas avant se sont tournés vers notre musique suite aux premiers morceaux qu’on a balancés, ceux qui nous appréciaient n’ont pas été déçus non plus donc c’est kooool.

Quelles sont les prochains objectifs du groupe ? Promouvoir un maximum sur scène l’album ?

Exactement, jouer, jouer, jouer, partout où il y a une prise courant !

Le groupe a été créé en 1999 c’est-à-dire il y a presque 18ans, est ce que la motivation est toujours la même qu’au début ? Y a-t-il un secret pour perdurer aussi longuement ?

Benh écoute ouais, on aime toujours autant se retrouver pour faire du bruit, en 18 ans quelques-uns sont partis, d’autres sont arrivés, mais tout s’est toujours fait très naturellement. Peut-être que le secret c’est tout simplement qu’on est des supers bons potes avant tout, et pas simplement des « collègues de musique ».

Parlons un petit peu de toi, à partir de quel âge tu as commencé à écouter du Metal ?

J’ai commencé je crois vers l’âge de 12 ans avec la vague Nirvana/Nevermind, Metallica /black album, en parallèle à ça j’écoutais pas mal de punk à roulette (NOFX, Pennywise et compagnie…). Puis un jour un pote m’a filé une cassette avec sur la face A Reign in blood de Slayer et sur la face B une compil Sepultura/Pantera, et là… J’ai basculé ! lol

As-tu un style de Metal de prédilection ?

J’écoute un peu de tout en fait ça va du punk/hardcore (NOFX, Rise Against, Madball, Hatebreed, Agnostic Front, etc.) au death/grind (Napalm Death, Cattle Decapitation, Benighted, etc.), d’autres trucs qui tartent bien mais que je ne sais pas trop classer (Dillinger Escape Plan, Converge, etc.) en passant par les classiques incontournables et intemporels (Slayer, Pantera, les premiers Machine Head, etc.).

Quel a été ton meilleur et ton pire souvenir sur scène ?

Le meilleur souvenir date d’il y a deux ans lorsque l’on a ouvert pour Hatebreed chez nous au Vox, jouer avec des types dont tu es fan dans une salle pleine et boire des coups avec eux trankil après c’est vraiment des moments uniques. Sinon il n’y a jamais de mauvais moments sur scène, même s’il n’y a pas grand monde dans la salle tu t’en fous parce que tu te fais plaisir donc t’envoies tout ce que t’as et voilà… La seule fois où on a joué et que ça m’a cassé les couilles, c’était à Toulouse au « Saint des saints », où on nous a simplement et tranquillement coupé le son avant la fin de notre set, dans le genre « on te chie à la gueule et on te manque de respect » c’est difficile de faire mieux.

Hormis la musique, as-tu d’autres passions ?

Ouais, je réalise des clips et des vidéos en tout genre, je fais pas mal de motion design aussi, j’ai démarré ça par passion en parallèle de mon métier de graphiste, ça prend de plus en plus d’ampleur et ça n’est pas pour me déplaire, ça me permet de bosser aussi bien pour nous que pour les potes (Oil Carter, Heart Attack, Swarm, etc.) ou des artistes pas forcément metal mais que j’apprécie également comme IAM et d’autres.

Maintenant un petit jeu, si tu ne dois garder

Qu’un seul groupe ?

Pantera

Qu’un seul album ?

The Vulgar Display of Power

Qu’un seul acteur ?

Rocco Siffredi

Merci pour cette interview. Veux-tu rajouter quelques mots pour conclure ?

Merci a toi pour ces questions et pour cette interview, longue vie à Seek and Play !!! Merci à toi lecteur qui est arrivé jusqu’ici, on a une boutique en ligne accessible où on peut se procurer du merch et notre dernier album « Purgatory Inherited » c’est par ici à http://eonmerch.bigcartel.com

Merci à Flo d’avoir accepté cette interview. Le groupe eOn sera en concert demain à l’occasion du Var West Festival à Cabasse (83)

Retrouvez le groupe eOn sur :

Facebook : https://www.facebook.com/pg/eOn.official.page

Twitter : https://twitter.com/eOn__Official

Et sur les activités de Florent : https://www.facebook.com/Florent-Molinier-Graphic-and-Motion-Design-259519534122547

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*