BEHIND THE SCENES : INTERVIEW DE SEB DE VAR WEST FEST

Crédit photo : Var West Fest

Entretien avec Seb, organisateur du Var West Fest

Salut Seb ! Merci d’avoir accepté cette interview ! Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je suis producteur (BEER BEAR BOAR PROD.), guitariste (POSTE 942), gentil organisateur de festivals (PETIT VAR WEST et VAR WEST FEST), passionné de bon son (MY STONER & CO, tous les lundis, je propose mon TOP 9 de ma semaine d’écoute depuis presque 3 ans), graphiste/maquettiste (je travaille dans une agence de presse pour les pages PMU), je suis marié et j’ai trois enfants, 5 poules, 3 chattes. Donc, à tous ceux qui me disent : je n’ai pas le temps de… » LOL !!!

Avant de fonder le Var West Fest à Cabasse, tu étais le fondateur du Petit Var West à Tourves pour la première édition puis à La Roquebrussanne pour la seconde. As-tu changé de lieu pour avoir plus de place et de liberté ou est-ce un choix suite aux refus des communes de produire un festival rock metal ?

J’essaye depuis 5 ans de fédérer un public varois et à faire jouer mon groupe POSTE 942 devant le plus de monde possible, avec des groupes que j’aime et que je respecte. J’ai monté moi-même pratiquement tous les plateaux de nos concerts, de l’orga à la création de l’affiche et au collage sur les murs.

Ces deux festivals sont deux projets différents, le PETIT VAR WEST est un projet vraiment ciblé STONER et je peine à trouver une commune avec un budget pour le pérenniser. Le VAR WEST FEST est plus ouvert sur tout ce que j’aime, le Hard, le Metal, le rock’n roll en général ! Cabasse m’a ouvert les bras suite à un article dans VAR MATIN, le Maire Yannick Simon voulait son festival dans sa commune chaque année, voilà qui est fait avec le VAR WEST FEST !

Ton festival a la particularité de revendiquer le thème du cochon et sanglier qui est présent sur les affiches depuis 3 ans et dans les assiettes lors du festival. Pourquoi ce choix ?

Le sanglier est ma mascotte depuis que j’habite à Tourves et que je joue dans ma cave. Bientôt 13 ans ! A peu près tous les musiciens avec qui j’ai joué en ont croisé un en venant ou en partant de chez moi. C’est sauvage par ici ! Et c’est ce que j’aime, la brutalité de la nature et des gens du Var. Pour mon premier festival à Tourves, j’avais rêvé d’un sanglier à la broche mais pour le boucher du village c’était trop compliqué, on avait alors proposé des sandwichs à l’andouillette et autres cochonneries. Enfin, en bon amateur de bandes dessinées, j’ai toujours aimé les grands banquets gaulois à la fin des Astérix ! Je rêve qu’un jour mon pays retrouve sa GAULE, et ses couilles… C’est mal barré hein ?!

Pour cette deuxième édition, va-t-il y avoir des nouveautés par rapport à l’année dernière ?

Oui, le lieu n’est pas le même, c’est plus grand, au bord de la rivière L’ISSOLE, à l’ombre de platanes monstrueux, ça va être top ! L’an dernier, en plein cagnard, on a grillé sur place… La scène, le son et les éclairages vont changer aussi, c’est un gars du coin RUDY qui va s’en occuper. Il gère LE BUCEPHALE sur Draguignan, a travaillé pour le Festival du Gaou, gère encore le Festival de Néoules, bref, on se professionnalise un peu plus, et j’espère customiser au mieux la scène chaque année, mais cela a un coût ! Bien évidemment, on en revient toujours à la thune… À ce qui peut être investi.

Aussi, le festival s’ouvre un peu plus vers l’extérieur de notre région. Cette année, en plus des Alsaciens de GAMESDØGLÄR, j’ai invité les montpelliérains de DENIZEN et les croates de SHE LOVES PABLO ! La classe internationale est en route !

Quelle est la capacité maximale de ton festival ?

D’après le Maire, on peut accueillir plus de 3000 personnes dans le nouvel espace. Mais on en est encore loin ! L’an dernier un peu plus de 300 personnes se sont déplacés, si cette année on atteint les 500, je serai très heureux !

Combien êtes-vous à travailler pour le festival avant et pendant l’évènement ?

Avant, je règle mes affaires tout seul. BEER BEAR BOAR PROD c’est ma structure. J’essaye de faire au mieux, faire circuler l’info sur les réseaux sociaux devient de plus en plus facile mais… Peu se déplacent concrètement le jour J.

Pendant, heureusement que j’ai des bras pour m’aider car je ne suis pas superman ! Déplacer et ranger des barnums, des tables et des chaises, nettoyer le sol, c’est super chiant la nuit à 3h30, la journée dans les pattes et l’alcool encore dans le sang… Je recherche encore et toujours des bénévoles pour distribuer des flyers à la sortie des concerts, dans les villes aux alentours, coller des affiches… J’ai de moins en moins d’énergie pour faire ça tout seul. AVIS !

Est-ce compliqué d’organiser un festival comme le tien et surtout de le pérenniser ?

Oui. Il faut tomber sur une bonne équipe municipale, motivée, qui ose faire des chèques, et un comité des fêtes actifs et vaillants ! Heureusement qui tu existes Wilfried ! Et Bernard qui nous fait les cochons avec son association des AMIS DU VIN ET DU COCHON ! C’est grâce à lui que le festival dont je rêvais a vu le jour. Mais t’as déjà vu un logo plus beau que le nôtre ? ahahahah SONS OF ANARTRUIE pour la vie !

Parlons un petit peu de toi, à partir de quel âge tu as commencé à écouter du Metal ?

Au lycée avec PANTERA (j’ai bientôt 40 balais !!!) mais je t’avoue que j’écoute très peu de METAL. Plutôt du ROCK, du HARD et du STONER. J’aime les riffs ! Comme le dit si bien notre bassiste Ludo : « Le plus important, c’est les riffs ! » Répète-le 100 fois dans une soirée, un peu bourré, et tu auras une idée de ce qu’on subit parfois en répétition ahahah

Tu es le guitariste d’un groupe de Hard Rock / Stoner intitulé Poste 942. Peux-tu nous présenter ton groupe ?

Le groupe va fêter ses 5 ans. Mais j’ai eu plein de formations avant ! Après beaucoup de line-up différents, je crois avoir ENFIN trouvé la fine équipe ! Tu l’entendras sur l’album c’est certain. Toutes nos influences y sont, en tout cas je l’espère ! On mijote ça doucement, ça va puer le rock faisandé ! J’ai rencontré un producteur qui s’occupe de la réalisation qui va du coaching pendant les répétitions à l’enregistrement pur et dur avec les poses des micros, le prêt d’une superbe batterie, des superbes guitares, le mixage etc. On a trouvé la perle rare en Bruno Pradels, producteur à son compte. C’est notre Rick Rubin à nous ! Notre Butch Vig qui navigue entre la Corse et Aix-en-Provence ! Je souhaite à tous les groupes de la terre de tomber un jour sur un gars comme lui, sincèrement ! Notre musique a été sublimée littéralement ! Je joue mieux après son passage qu’avant. Je suis plus concentré. Je m’y crois plus. Bref. C’est une très bonne expérience et on garde quand même le contrôle sur à peu près TOUT !

Quels est ton meilleur et ton pire souvenir en live ?

Le cassage de corde reste un classique. L’envie de chier aussi… De vomir. Le meilleur reste ma famille au premier rang durant notre set au BOL D’OR du Castellet l’an dernier. Ma sœur ne m’avait jamais vu jouer ! En 20 piges… Manquait juste mes parents et c’était le paradis. Peut-être cette année à Cabasse qui sait ? Ils ont eux aussi découvert récemment que je jouais dans un groupe de rock LOL

Es-tu superstitieux avant de monter sur scène ?

Non.

As-tu des groupes ou artistes que tu rêverais de faire jouer au Var West Fest ?

En vrac Clutch, Red Fang, Pearl Jam, Faith No More, Down, Black Stone Cherry… Dominic Sonic tiens !

Hormis la musique, as-tu d’autres passions ?

Mes gosses ! La lecture, l’écriture, la photo, les bouquins en général. J’aime lire. Avoir la paix. Et avec des gosses, c’est la guerre tous les jours ! ahah Mais c’est bien aussi.

Merci pour cette interview Seb. Veux-tu rajouter quelques mots pour conclure ?

RDV le samedi 8 juillet à Cabasse les amis ! Merci de consacrer du temps à des gens comme moi, longue vie à ton site !

Merci à Seb pour cette interview. Vous pouvez retrouvez toutes ses activités sur les liens suivants :

Facebook :

https://www.facebook.com/Poste.942

https://www.facebook.com/VarWestFest83

https://www.facebook.com/MyStonerAndCo

https://www.facebook.com/PetitVarWest

https://www.facebook.com/BeerBearBoarProd

Twitter:

https://twitter.com/CaptainMaoos

Site web:

https://poste942.bandcamp.com/


Pour vous faire une idée du festival, voici une vidéo de l’édition 2016 du Var West Fest :

https://fb.watch/2p3ePhVECt/

Voici la programmation complète de Var West Fest :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*